29°
24°
Genets en Provence © Hocquel

Au fil des sentiers
botaniques du Vaucluse

De plantes en fleurs

Idéaux aux beaux jours pour une escapade en pleine nature, souvent faciles d’accès avec des enfants, les sentiers botaniques emmènent à la rencontre d’une flore parfois insoupçonnée, qu’on utilisait (parfois même encore) dans la cuisine provençale, pour se soigner au naturel, ou encore comme pigment de teinture et peinture végétale.
Des idées de sorties pour renouer avec cette nature bienfaisante !

Autour du Ventoux

Du sommet du Mont Serein à la vallée du Toulourenc

Perché à quelque 1437 m d’altitude, le sentier Jean-Henri Fabre, au mont Serein, offre un point de vue unique sur le sommet du Ventoux, qui accompagne tout au long de cette balade entre sapins, mélèzes et autres essences (tel l’alisier blanc, les lichens pins à crochet…), au cœur d’une forêt qui raconte comment la nature et l’homme cohabitent dans cet espace classé Réserve de Biosphère depuis 1990 et Parc Naturel Régional depuis 2020. Transhumance, création des pierriers, avancée de la forêt sur les prairies… Ce sentier vous dit tout au fil des lutrins qui jalonnent les chemins.

Les sentiers botaniques de Savoillans et Saint-Léger-du-Ventoux, se répondent en écho, à quelques km l’un de l’autre. Ces deux land’art, uniques en Vaucluse, permettent, au fil d’une balade oscillant entre œuvres d’art et nature foisonnante, de découvrir la faune et la flore du Ventoux, ces petits peuples des lieux ô combien importants !

Ca vaut le détour

Ça vaut le détour

La nature se dévoile aussi au fil des Espaces naturels sensibles au nord du Ventoux

Sentier Jean-Henri Fabre au Ventoux

Entre Monts de Vaucluse et Luberon

Le sentier botanique de Lagnes prend son départ devant la mairie. 1 h de balade entre sous-bois, pierriers, garrigue, traces de fossiles, jalonnée de panneaux explicatifs livrant les secrets. Sur le chemin, prenez le temps d’admirer la vue qui embrasse la région du Luberon aux Dentelles de Montmirail !

A Lourmarin, le sentier de Pierrouret, dont le départ est au pied du château Renaissance, invite, le temps d’une boucle de 3,5 km, à la découverte des paysages décrits par Henri Bosco. Au cours de cette balade, des abords du village aux berges de l’Aiguebrun, les paysages de pinèdes, vergers d’arbres fruitiers, oliviers puis la garrigue méditerranéenne se succèdent, bercés par le son des chants des oiseaux (pinsons, sitelles, mésanges…) qui s’appellent et se répondent, ajoutant un joli supplément d’âme à cette randonnée.

Le jardin de la Citadelle, à Ménerbes oscille entre jardin et sentier botanique. Plantes aromatiques, médicinale, magiques ( !)… C’est un univers végétal de 400 espèces parfois hautes en couleurs qui vous attend, avec une vue imprenable sur le Luberon.

Lourmarin
Ca vaut le détour

Ça vaut le détour

La nature se dévoile aussi au fil des Espaces naturels sensibles des monts de Vaucluse au pied du Ventoux

Lagnes

Autour d’Avignon

Jardin urbain V au palais des Papes
le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

A Avignon, le Jardin du Pape, le Jardin du Palais et le verger Urbain V, adossés au Palais des Papes, invitent à une plongée dans les jardins médiévaux, avec les espèces végétales méditerranéennes qui ornaient déjà ces jardins au XIVème siècle

Des Villeneuve-lez-Avignon à Caumont-sur-Durance

Le sentier botanique de l’Abbaye Saint-André de Villeneuve-lez-Avignon offre une balade au fil de 2 ha de jardin où plus d’une centaine d’espèces remarquables recensées s’épanouissent, entourées de nombreux vestiges historiques. Un lieu idéal pour se ressourcer à travers de multiples ambiances.
Et le petit plus : une vue imprenable sur la Cité des Papes !
Vous pouvez également récupérer un document complet au point info tourisme.

A Caumont-sur-Durance, le sentier de Garance propose une très belle balade dans la colline de Piécaud, classée Espace Naturel Sensible. Tout au long du parcours de 2 km, vous repérez les espèces grâce à des pupitres (vous pouvez également récupérer un document complet au point info tourisme). Salsepareille, Viome Tin, chênes, garance, iris, genêts, cistes, pistachier, genévrier, filaires… Une vingtaine d’essences sont à découvrir !

Les sentiers et jardins

autour d’Avignon

Vallée du Rhône

Le Sentier botanique d’Uchaux-Sérignan, au départ de Sérignan-du-Comtat, invite à suivre les pas de Jean-Henri Fabre, célèbre entomologiste français surnommé L’Homère des insectes. Sur votre chemin, plus d’une centaine de plantes différentes sont à découvrir grâce au livret (disponible à la Maison du tourisme) qui permet de les identifier tout au long du parcours.

Harmas Jean-Henri Fabre
Ca vaut le détour

Ça vaut le détour

Vous pouvez prolonger la découverte avec le sentier des Lichens, toujours au départ de Sérignan-du-Comtat, tout à côté de l’Harmas Jean-Henri Fabre. Sillonnant les rues, il allie découverte botanique à celle du village.

Statut Jean-Henri Fabre

Les sentiers et jardins

de la Vallée du Rhône