24°
23°
Châteauneuf-du-Pape © Kessler

Itinéraire sur les traces du Moyen Âge

Balade inédite au fil de l’histoire du Vaucluse  – épisode 2

Après notre première partie de voyage à travers la Préhistoire et l’Antiquité, direction le Moyen Âge, toujours hors des sentiers battus !

2 jours

Distance :
71 Km

Richerenches

Villeneuve lez Avignon

Téléchargement

Telecharger au format GPX

Les templiers de Richerenches

Avant qu’Avignon ne devienne la capitale mondiale du monde chrétien, l’histoire des templiers s’écrivait à Richerenches.

Le site  vit la construction d’une des premières commanderies de Provence, en 1136, par le frère Arnaud de Bedos grâce au don de terres par le seigneur Hugues de Bourbouton, dont on trouve l’inscription dans l’église et qui deviendra lui-même templier en 1139 et commandeur des lieux.
A la dissolution de l’ordre du Temple par Clément V sous la pression le roi Philippe Le Bel en 1312, les terrains sont donnés aux Hospitaliers de l’ordre de Saint-Jean de Jérusalem puis au pape en 1320. Aujourd’hui, le village épouse en partie les contours de la commanderie, la grange abrite un musée de la truffe et du vin, l’office de tourisme et un espace d’exposition.

Le saviez-vous ?

  • Richerenches, à côté de son passé Templier, est terre de gastronomie avec la tuber melanosporum. C’est ici, en effet, que chaque samedi matin, en hiver, se déroule le plus grand marché aux truffes de France et que chaque 3ème dimanche de janvier, on célèbre la messe des truffes dans l’église du village !

Avignon, capitale de la chrétienté

La destinée papale d’Avignon prend naissance avec la querelle entre le roi de France Philippe le Bel et le pape Boniface VIII, dont découlera l’élection, en 1305 d’un prélat français, Bertrand de Got, futur Clément V et 1er pape d’Avignon.
Avignon devient ainsi de 1305 à 1378, la capitale officielle du monde chrétien, symbolisée par le Palais des Papes, le plus grand palais gothique d’Occident.
Lorsque survient le schisme d’occident en 1378, qui va durer 39 ans, l’Eglise se retrouve avec 2 papes : un à Rome, un à Avignon (appelé anti-pape), chacun d’entre eux reconnu et soutenu par des nations diverses. Le concile de Constance (1415-1418) mettra fin à cette période troublée, avec un seul souverain pontife au Vatican.
De cette apogée pontificale avignonnaise nous sont parvenus aujourd’hui, en plus du Palais des Papes, le Petit Palais et les livrées cardinalices d’Avignon, les ruines du château des papes de Châteauneuf-du-Pape ou encore la Chartreuse de Villeneuve-lès-Avignon, fondée par le Pape Innocent VI.

Le saviez-vous ?

  • De 1274 à 1791, le Comtat Venaissin, qui regroupait une grande partie de ce qui deviendra le Vaucluse en 1793 était terre pontificale, tandis qu’Avignon une cité-Etat dès 1348, après son rachat par le Pape Clément VI .

Quand Nota Bene plonge dans l’Histoire du Vaucluse

Voies romaines, repaires de templiers, mur de la peste et palais des papes, l’Histoire du département du Vaucluse est particulièrement riche et vivante. D’Avignon à Orange en passant par Carpentras ou Cavaillon, Nota Bene vous emmène au cœur d’un voyage temporel pour découvrir l’extraordinaire évolution de notre monde à travers ce petit bout de territoire…