16°
14°
Mérindol © LezBroz

De la Préhistoire à l’époque antique

Balade inédite au fil de l’histoire du Vaucluse  – épisode 1

Quand on plonge dans l’Histoire, on s’aperçoit très vite que le Vaucluse est gâté avec des vestiges du Néandertal et de l’ère romaine.

2 jours

Distance :
370 Km

Saignon

Bedoin

Téléchargement

Telecharger au format GPX

La préhistoire

Nos plus vieux ancêtres ont foulé les terres du Vaucluse à -300 000 ans. durant la préhistoire.

On sait qu’ils étaient notamment installés, dans des cavités et grottes. Puis à – 128 000 ans, à Murs (sur le site de Bérigoule), Bedoin, Caromb, Malaucène, à -57 000 ans à La Combette à Bonnieux, à – 50 000 ans à Buoux (la Baume des Peyrards). On les suit aussi à Méthamis (sites des Auzières où furent retrouvés des outils, des fragments et restes de faune (ours, hyène, lynx, cheval, bouquetin…) ou encore sur le site Bau de l’Aubesier à Monieux, où là aussi, on a trouvé des restes de grands mammifères, humains dont une mâchoire et des vestiges lithiques.

Entre 3300 et 2900 avant JC


Le Dolmen de l’Ubac à Goult (à côté de la gare de Lumières, sur la véloroute du Calavon), le Dolmen de la Pichone à Ménerbes (en bas du village sur la route de Lacoste), le Dolmen de l’autel du loup à Sault (non loin de l’hippodrome du Défends) ou encore la nécropole rupestre de Saint-Pantaléon, avec ses tombes creusées à même la roche, témoignent de l’art funéraire et de cette activité humaine qui n’a jamais cessé dans la région.

Le saviez-vous ?

  • C’est à Courthézon que l’on a trouvé, sur le site du Baratin, en 1969, puis lors de fouilles entre 1970 et 1972 sous la direction de Jean Courtin, chercheur au CNRS, les traces du plus ancien village de paysans datant de – 4650 ans. L’endroit, situé sur une propriété privée, a été recouvert, après les campagnes de fouilles, afin de le préserver.

L’Antiquité

D’Orange à Bedoin

Si Orange, avec le Théâtre antique et l’Arc de triomphe, tout comme Vaison-la-Romaine avec les sites de Puymin (au cœur duquel est installé le musée Théo Desplans), de la Villasse et le pont du Ier siècle sont très connus, les Romains, Gallo-romains, ont aussi laissé des ouvrages, certes moins imposants, mais qui méritent le détour.

Ce sont : les arcs commémoratifs de Carpentras et Cavaillon, le Pont Julien de Bonnieux, le Jardin Romain de Caumont-sur-Durance doté d’un bassin d’agrément de 65 m de long, le plus grand des et lieux conservés de Gaule, ou encore la villa des Bruns à Bedoin, à la fois exploitation agricole et habitation avec des thermes.

Le saviez-vous ?

  • En 2019, à l’occasion de fouilles sur le quartier de Fourches-Vieilles à Orange, un masque acrotère d’Hercule a été découvert. Il est depuis exposé au Musée d’Art et d’Histoire d’Orange.

Quand Nota Bene plonge dans l’Histoire du Vaucluse

Voies romaines, repaires de templiers, mur de la peste et palais des papes, l’Histoire du département du Vaucluse est particulièrement riche et vivante. D’Avignon à Orange en passant par Carpentras ou Cavaillon, Nota Bene vous emmène au cœur d’un voyage temporel pour découvrir l’extraordinaire évolution de notre monde à travers ce petit bout de territoire…