Boule de Noël sur un olivier © Kessler

Comment fête-t-on Noël en Provence ?

Tous les pays et régions ont leurs propres traditions pour fêter Noël. Cela vaut également pour la Provence où Noël est largement célébré. Ces fêtes, appelées fêtes calendales, se déroulent du 4 décembre jusqu’à la Chandeleur. Pendant cette période, il y a beaucoup d’animations : visites des marchés de Noël, foires aux santons, crèches, déambulations dans les villages magnifiquement décorés de lumières… Découvrons les différentes étapes qui font des Noëls en Provence des moments magiques.

La Sainte-Barbe

En Provence, il est de tradition de planter le 4 décembre, des grains de blé ou de lentilles dans 3 coupelles qui orneront ensuite la table de Noël. Ces trois coupelles représentent la Sainte Trinité.

Blé de Provence
Info pratique

En résumé

Si le blé est bien germé à Noël, la prochaine moisson sera bonne.

Sainte-Barbe

Les foires aux santons

Choisir un santon dans les foires aux santons

Les foires aux santons sont incroyablement populaires en Provence. Chaque année, à partir de la mi-novembre, les marchés aux santons apparaissent partout. Les santons sont les petites figurines en argile de la crèche de Noël. Il existe des nombreux santons différents : grands, petits (parfois même tellement petits qu’on les appelle les santons-puces !), jeunes, vieux, peints, habillés… Tout un petit monde à découvrir !

le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Les santons restent dans la crèche jusqu’au 2 février, jour de la chandeleur.

Foire au santon en Vaucluse

Les marchés de Noël

Marché de Noël en Vaucluse
le saviez-vous ?

Bon plan

Choisissez les marchés des artisans pour trouver la bonne idée cadeau !

Pour un véritable sentiment de Noël

Au début du mois de décembre, les marchés de Noël fleurissent dans toute la Provence. Il y en a dans presque chaque ville. Les marchés de Noël sont magnifiquement décorés et vous donnent un sentiment de chaleur. Vous pouvez y acheter toutes sortes d’articles de Noël tout en profitant d’un verre de vin (ou d’une tasse de chocolat 😉 ) chaud. Et si vous êtes à la recherche de beaux cadeaux de Noël ou de produits locaux pour vos repas de fin d’année, les marchés sont également l’endroit idéal.

La veille de Noël

La mise en place de la crèche

Le 24 décembre est la veille de Noël. Ce soir-là, on crée la crèche, mais Jésus n’est pas encore présent. Il n’arrive qu’après minuit, après la messe, pour laquelle tout le monde reste éveillé. Dans certains villages, il y a également une crèche vivante, où plusieurs habitants jouent l’un des protagonistes de la crèche.
Durant ce réveillon de Noël, on mange le Gros Souper, un repas (paradoxalement) maigre et sans viande, qui se termine avec les 13 desserts que l’on déguste au retour de la messe de Minuit. La table doit être dressée avec trois nappes blanches, en référence à la Sainte Trinité et toujours un couvert supplémentaire, pour le pauvre ou le vagabond de passage.

Table du Gros Souper

Cacho-fio

La tradition la moins connue

Dans quelques familles persiste une vieille tradition de la veillée de Noël.
Avant le Gros Souper, la personne la plus âgée et la plus jeune de la famille choisissent la plus belle et la plus grosse bûche d’un arbre fruitier, qui doit brûler pendant trois jours et trois nuits. Devant la cheminée, la personne la plus âgée accomplit la cérémonie du « cacho-fio ».

La cérémonie se déroule généralement en provençal. Pour ceux qui ne disposent pas d’une cheminée, il y a une solution : une bûche de Noël comestible 😋

Info pratique

En bref

La personne la plus âgée et la plus jeune de la famille choisissent donc la plus belle et la plus grosse bûche issue d’un arbre fruitier. Le plus ancien la bénit de vin cuit et récite Dieu nous fague la gràci de véire l’an que vèn, e se noun sian pas mai, que noun fuguen pas mens !, « 
Dieu nous fasse la grâce de voir l’an prochain et si nous ne sommes pas un de plus, que nous ne soyons pas un de moins ».

Buche du cacho fio

Le jour de Noël

Le 25 décembre est le jour des enfants. Quand ils se réveillent au petit matin, le sapin de Noël est garni de cadeaux tout autour. La journée se déroule en famille entre promenades, jeux et repas conviviaux.

Boules de Noël
le saviez-vous ?

Bon plan

Le programme d’animations des Noëls insolites à Carpentras permet de patienter jusqu’à Noël !

Cadeaux de Noël

Le réveillon de la Saint-Sylvestre et le jour de l’an

Pour terminer l’année en beauté

Il y a beaucoup de festivités en Provence, surtout dans les grandes villes. Mais de nombreux Provençaux restent à la maison avec leurs amis ou leur famille. Bien sûr, cela doit être accompagné d’un bon repas, où l’on retrouvera la Pompe à huile : un pain provençal à base d’huile d’olive, de fleur d’oranger, de zestes de citron et d’orange.

Le 1er janvier est un jour férié en France. Ce jour-là, les Provençaux rendent visite à leur famille et leurs amis pour souhaiter une bonne année. Les vœux de Nouvel An sont acceptés jusqu’au 31 janvier.

Nouvel an en Provence

L’Épiphanie

Avec le gâteau des Rois

L’Épiphanie a lieu chaque année le 6 janvier, pour célébrer l’arrivée des trois rois mages, annoncés au village par les galoubets et les tambourins. Les Provençaux mangent en leur honneur un gâteau de Rois. C’est une couronne briochée, une belle pogne dorée, parfumée à la fleur d’oranger, que les meilleurs pâtissiers fourrent de fruits confits… d’Apt ou de Carpentras, bien sûr !

le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

La galette feuilletée à la frangipane (celle des « nordistes ») est nommée « La Parisienne » en Provence.

Gâteau des rois

La chandeleur marque la fin des fêtes calendales

Le 2 février, il est temps de ranger les crèches et les santons.
La chandeleur se fête en mangeant des crêpes dont la forme rappelle celle du soleil que l’on évoque pour faire revenir le printemps.
Pour respecter la tradition (et s’assurer la prospérité 😉), il faut tenir dans sa main gauche une pièce d’or lors de la réalisation de la première crêpe tout en la faisant sauter avec la main droite.

Crèpe chantilly
le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Le mot « Chandeleur » vient de chandelle qu’il était de tradition de faire bénir durant la messe avant de la ramener à la maison en veillant à la garder allumée.

Crèpe