24°
21°
Amandiers en fleur en Vaucluse © Kessler

Top des spots pour photographier les amandiers

Les amandiers en fleurs… un avant-goût de printemps !

Chaque année, on les guette. Qui ? les amandiers en fleurs bien sûr ! Certains éclosent vers la mi-février, d’autres en mars selon leur variété et leur exposition. Qu’ils soient cultivés sur de belles étendues, des sentinelles esseulées au milieu d’un champ ou au détour d’un chemin, ils portent des fleurs qui poussent avant les feuilles et annoncent la fin de l’hiver, le réveil de Dame Nature et l’optimisme retrouvé à la perspective de balades fleuries. On vous emmène avec nous, sur nos spots préférés, du plus célèbre au plus confidentiel, pour un moment tout en douceur 😊

Dans le Luberon, à Apt

Un moulin, un verger conservatoire, l’histoire de l’amande du Luberon

Tout d’abord, un moulin, qui a perdu ses ailes au fil du temps. Il semble délicatement posé sur son promontoire depuis lequel on a une vue sur le Mourre Nègre d’un côté, le Mont Ventoux de l’autre.

Puis, devant, des amandiers. Plus d’une centaine d’arbres représentant 40 variétés d’amandiers, le long desquels on peut flâner, en écoutant le chant des oiseaux ou ce « bzzz bzzzz » des insectes qui viennent butiner.

Ce verger conservatoire, au cœur du Parc naturel régional du Luberon, est un outil précieux pour la préservation du patrimoine et de la diversité écologiques. C’est aussi l’occasion, pour tout visiteur, de découvrir que l’amandier (et l’amande) est en fait un jardin extraordinaire, que Marie, une passionnée de la région, a joliment immortalisé.

Amandier en Luberon
Témoignage

Notre astuce

Allez-y mi-mars, pour profiter pleinement du spectacle des fleurs.

En savoir plus

Amandier en Luberon

Toujours dans le Luberon

Un peu plus au sud

A Cucuron, au bord de la D135 entre Ansouis et Lourmarin, s’étend un très joli champ d’amandiers avec les monts de Luberon en arrière-plan. Un spot à ne pas manquer !

A photographier en restant en-dehors du champ bien sûr pour ne pas abîmer les plantations !

Champ d'amandiers à Cucuron

Au pied du Mont Ventoux, à Saint-Didier

Les amandiers de la famille Silvain

Ici, l’amandier est roi, on le bichonne pour qu’il produise les plus belles amandes pour fabriquer les nougats savoureux qui font la réputation de la famille Silvain, paysans nougatiers, depuis plus de 30 ans.

Si la boutique permet de savourer le fruit sous toutes ses formes, on peut découvrir l’aventure de l’amandier en visite premium : l’amandier de l’arbre au nougat. Durant la visite, vous apprendrez tout de cet arbre qui symbolise (avec l’olivier) la Provence avant de déguster préparations à base d’amande, de retour à la boutique.

Pour le printemps 2022, les visites devraient se dérouler le 12 ou le 19 mars, en fonction des conditions climatiques. A noter que les visites se font aussi en été, pour suivre l’amandier au fil des saisons.

Pour voir un des champs en fleurs, Claire Silvain propose celui qui se situe en face de la Chèvrerie des Fontaines, à Pernes-les-Fontaines. Attention : ne pas entrer dans le champ, pour ne pas abîmer les arbres qui sont fragiles.

Coup de coeur

Coup de cœur

L’assortiment pour découvrir les incontournables de la collection des nougats Silvain : le rêveur, le Gargantua, la délicate, la capricieuse. Et les amandes nature ou salées, idéales en apéritif, au goûter. Des délices testés et approuvés !

Abeille et fleur d'amandier

A quelques km d’Orange, à Jonquières

Amandier dans les vignes
le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

L’amande se déguste depuis près de 780 000 ans. D’abord cultivés en Chine, puis en Grèce, les amandiers s’étendent et rejoignent la Provence, où ils sont devenus des incontournables du paysage et de la cuisine.

Les amandiers de la famille Roman

Ici, les 700 amandiers se répartissent en deux variétés (les Lauranne et les Ferragnès) et créent une mer de fleurs qui captive le regard !
Cultivés en agriculture biologique, ils donnent de jolis fruits que l’on peut découvrir et acheter sur le domaine, soit en coque, soit décortiqués (quand on est gourmand et qu’on veut les savourer sitôt achetées 😉)

Et aussi…

On retrouve les amandiers sauvages, des anciennes amanderaies depuis longtemps rendues à la nature quand on sillonne les routes et chemins du Luberon, autour du Ventoux, dans l’Enclave des Papes ou même encore aux abords des villes et villages. Ils se repèrent de loin, avec leurs branches chargées de fleurs, comme des bras levés vers le soleil. Ici, ils accompagnent une borie, là une chapelle, un cabanon, un champ de lavande (qui elle dort encore 😉)…

Nos p’tits coins préférés : l’amandier au pied des ruines du château de Châteauneuf-du-Pape, les amandiers autour de la chapelle Notre-Dame-des-Neiges à Blauvac, ceux qu’on trouve sur les contreforts du Ventoux, aux abords des champs de lavande en Luberon ou au Pays de Sault…

Amandier du château de Châteauneuf-du-Pape
Amandier du château de Châteauneuf-du-Pape © Kessler