26°
23°
Exposition Chimères à Bonnieux © Maisonnave

Exposition Chimères en Luberon

A la fondation Blachère

Parmi nos balades culturelles de cette année, on avait coché l’exposition Chimères, à la Fondation Blachère, dans ses nouveaux locaux à Bonnieux. Une visite qui prend des allures de voyage initiatique à la rencontre de soi, de ses peurs, ses espoirs à travers des œuvres d’artistes africains qui émeuvent et questionnent.

Budget :

de 5€ à 5€

Type :

Visite

Un nouveau lieu

A Bonnieux, sur les lieux de l’ancienne gare

C’est là que s’est installée en juin dernier, quittant son site historique d’Apt pour un site plus grand, au bord de la véloroute du Calavon, face à Lacoste.
Un lieu qui, il y a quelques années, appartenait à Pierre Cardin qui y organisait ses défilés et que Jean-Paul Blachère, créateur de la Fondation, amoureux de l’art contemporain africain, a racheté pour en faire le nouvel écrin pour ses collections et la résidence d’artistes.

A vélo

On y vient à vélo

Avec la véloroute de la Méditerranée à vélo (EV8) qui passe devant le pas de porte, c’est la halte idéale sur le périple de Cavaillon à Apt.

Fondation Blachère à Bonnieux

Pourquoi l’exposition Chimères

le saviez-vous ?

A savoir

L’exposition est aussi une ode aux ocres, avec une des peintures qui a été réalisée avec des pigments tout droit venus d’Okhra à Roussillon et au recyclage-upcycling, nombre d’œuvres ayant été créées à partir d’objets du quotidien : clous, pailles, morceaux de bouteilles, bois, fleurs…Tout devient support créatif !

Tout est parti de l’œuvre d’Oumar Ball qui a remporté, à Ouagadougou, le premier prix du jury à la BISO pour sa sculpture Chimère.

Une chimère qui renvoie aux monstres mythologiques, aux dieux, aux héros, mais aussi à nos démons, nos croyances. Un thème vaste que la Fondation a décidé d’explorer, à la fois à travers des œuvres existantes et d’autres créées ici, dans le Luberon, par des artistes en résidence.
Grâce à une muséographie savamment chorégraphiée, on traverse des univers tantôt porteurs d’espoir, tantôt plus sombres, parfois cathartiques (certaines sont très émouvantes, liées à l’histoire personnelle tragique des artistes).
On vogue d’installations en peintures, du noir au rouge sang. Chaque œuvre ouvre à l’interprétation en fonction de son vécu et incite à converser entre visiteurs, à échanger (ce personnage demande-t-il pardon à l’animal ? Est-ce que le beau est laid et inversement ?…) sur nos visions du monde, la place de la femme, la notion du beau et de nos chimères personnelles qui s’incarnent finalement aussi dans ces œuvres.
Vous l’aurez deviné, une exposition coup de cœur !

En pratique

Agenda

Jusqu’au 18 novembre 2023
Du lundi au samedi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h

Accès
A vélo via la Méditerranée à vélo (EV8)
En bus depuis Cavaillon (ligne Zou 918) ou Aix-en-Provence ou Apt (ligne Zou 909)

Adresse
121 chemin de coucourdon
La Gare de Bonnieux
84480 Bonnieux