20°
18°
Panier de cerises © Abry

Cueillette participative des cerises en Vaucluse

Aujourd’hui on plonge dans un univers à part entière. Le Domaine des Touchines réunit un vaste domaine viticole séculaire, où les vignes s’épanouissent parmi les vergers et les sentiers sur les contreforts du Géant de Provence. Voici donc un terrain de découvertes propices à des activités totalement slow et agritouristiques : visite du vignoble, dégustation, cueillette de fruits participative en saison, balade pédagogique… J’ai adoré ce havre de paix à l’hospitalité simple et inégalée, empreint de créativité. Et j’ai testé pour vous la récolte des cerises (mon fruit préféré).

Durée :

2 heures

Type :

Atelier

Parking :

gratuit

Le concept

Pascale Bondurand et Gilles Vève aiment partager leur savoir-faire dans la convivialité.

Aussi, ils nous ouvrent les portes de leur terroir multifruitier pour participer à la récolte des cerises (en juin), du raisin de table (en septembre) et des olives (fin novembre). Le principe est simple : vous repartez de cette expérience avec les fruits que vous avez cueillis sur l’arbre ou la vigne. Unique et authentique ! Tout ce que j’aime !

Info pratique

Infos pratiques

En saison, les séances de cueillette ont lieu chaque semaine.

Domaine des Touchines

RDV à 18h, direction le verger

Départ pour la cueillette des cerises
Témoignage

Citation

« Du moment que c’est du Vaucluse, je le fais ! » Geoffray

Le temps des cerises IGP Ventoux dure 10 semaines généralement.

L’animation a lieu tous les vendredis à 18h (presqu’à la fraîche !) durant un mois. J’arrive au Domaine et je rejoins là un petit groupe d’une dizaine de personnes, toutes séduites à l’idée de ramasser leurs fruits directement sur l’arbre. Parmi ceux qui viennent pour la 1ère fois comme moi, il y a les habitués Geoffray et son épouse, des inconditionnels de la récolte directe. Ils sont là pour tous les fruits, viennent et reviennent avec envie et toujours autant de plaisir.

Des fruits bonbons à portée de main

Pascale et Gilles possèdent des vergers de cerisiers au Beaucet, à La-Roque-sur-Pernes, Pernes-les-Fontaines et Saint-Didier, où Pascale nous emmène aujourd’hui dans un secteur assez ombragé. Elle a pitié de nous par cette chaleur 😉. L’ambiance est très sympa. Dans son van, nous sommes un peu en colonie de vacances, prêts à en découdre, chacun avec son seau. Arrivés au verger, la surprise est là. Où que je regarde, je vois les billes rouges par milliers patienter sur les branches. Il y en a partout, réunies dans des énormes grappes. Et là, je mesure l’ampleur du travail, il y a tant à récolter ! Mais pas de panique, nous sommes là pour nous amuser. On a 1h environ devant nous, et pour moi qui adoooooooooooooore ce fruit, il va falloir être efficace…

Cueillette des cerises
le saviez-vous ?

A savoir

Le Domaine compte 3 hectares de cerisiers, 1 ha d’abricotiers, 11 ha de raisin de table (Muscat du Ventoux, Alphonse Lavallée, Rubi et Danlas) et 50 ha de vigne (Grenache, Syrah, Viognier, Cinsault, Chardonnay, Vermentino)

Cueillette des cerises

Une cueillette feel good

Même s’il y a des coutumiers de la cueillette, ces moments de récolte sont destinés aux amateurs désireux d’échanger avec le propriétaire et de partager un bon moment collectif.

Tout se fait donc à notre rythme. Chacun gère sa vitesse, en suivant les conseils de Pascale qui n’est jamais très loin avec ses anecdotes et ses recettes. Et j’avoue qu’elle m’a bien aidée sur ce coup-là en m’indiquant comment positionner mon seau, comment cueillir le fruit : toujours avec la queue et en laissant quelques pelotes sur une branche pour ne pas dévitaliser l’arbre.
Et en me donnant sa propre cueillette 😘

Coup de coeur

Coup de cœur

Pascale protège ses arbres avec un répulsif naturel, mélange d’huile essentielle de citronnelle, d’ail et d’argile. La nature lui dit merci !

Cueillette cerises

Une convivialité sans pareille

Cueillette conviviale
le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

La course au gigantisme.
L’INRA vient de créer une variété de cerisier plat dont le diamètre des fruits est de 30 à 32 mm

Entre deux bouchées (oui on n’y résiste pas), le geste continue et la parlotte aussi.

J’apprends ainsi combien la mouche Drosophila suzukii du Japon fait des ravages. En piquant le fruit, elle ne lui laisse aucune chance puisqu’il tourne littéralement au vinaigre et devient immangeable.
La perte est assez conséquente cette année. D’autant plus que le cerisier est un arbre très délicat qui craint la pluie, le vent, la sécheresse et nécessite une taille précise… Quel défi ! Ensuite, j’apprends également comment profiter de ma récolte en la transformant au choix en confiture, jus de cerise, compote ou tout simplement en fruits congelés prêts à être dégustés. En bonus, je sais maintenant comment gérer les noyaux dans toutes ses recettes alléchantes. Je vous donne un indice, merci le presse-purée 😉

A la pesée !

Au final, ce sont une douzaine de seaux (de 5 kg chacun) qui reviennent remplis à ras bord.

Nous sommes loin d’avoir tout ramassé, et ça fait même un peu mal au cœur d’en laisser… car certaines sècheront sur l’arbre. Bon, tout le monde dans le van et retour pour une petite dégustation de jus de cerise sur la terrasse du domaine. Quel régal ! Et sans sucre ajouté 😉 Puis nous déversons notre seau dans un carton ou un autre récipient de fortune. Voici notre butin de la soirée, quelle fierté ! Pour 10 € le seau, on a passé une super fin de journée et on a de quoi déguster et cuisiner !

Coup de coeur

Coup de cœur

Le Domaine fait aussi son vin bio : Château la Giride aux notes fruits rouges, et Les Touchines aux saveurs de fruits des bois et de café.

Cagette de cerises

En pratique

Chemin du Mourre, D28, 84210 Saint-Didier