29°
25°
Randonnées autour d’Avignon © Genestal

3 idées Rando autour d’Avignon

Des boucles sans difficulté et à la longueur maîtrisée qui officient comme prologue ou épilogue à une journée de vacances passée sur ou autour de ce qu’on nomme ici le Grand Avignon. Si vous pensiez remiser vos chaussures en attendant l’automne, voici trois propositions d’itinéraires pour rompre la trêve !

Durée :

3 heures

Type :

Randonnée

1 – La Barthelasse : la plus insulaire

L’essentiel de l’île en version réduite

La Barthelasse, c’est une île inattendue émergée entre deux bras du Rhône et qui fait le trait d’union entre le département du Gard et celui du Vaucluse.
Une longue promenade en borde les rives en offrant une vue sur les remparts d’Avignon et le Pont Saint-Bénézet parmi les meilleures d’Avignon. C’est un monde verdoyant de hauts chênes et de roseaux épousant le cours du fleuve, un refuge apprécié et salvateur lors d’épisodes de chaleur. Ici le nom des chemins mènent à l’eau et des portails en fer forgé ouvrent sur des pénichettes portant le nom de romans de Saint-Exupéry.

À l’intérieur, changement d’ambiance : les fruitiers succèdent aux chênes, les bois s’effacent devant des polygones de cultures. Jardins partagés et vente à la ferme invitent à pousser leurs portes pour remplir des paniers en osier. Entre sentiers intimistes et petites voies asphaltées, l’Île de la Barthelasse est le poumon de Nature de la Cité des Papes.

le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

Avec 700 hectares de terres fertiles, fruit de l’assemblage de plusieurs petites îles au cours des siècles, l’immense espace naturel, flanqué d’une remarquable ripisylve, forme la plus grande île fluviale d’Europe. Elle tire son nom de Jean-Richard d’Avignon, alias Barthelucius, qui y souscrivit un bail auprès de l’abbaye de Saint-André en 1447 pour y faire pousser du blé.

Chemin de la Barthelasse

En pratique

En détail :
– Distance : 11 km
– Dénivelé : 17 m
– Durée : 3h
– Difficulté : facile

bus

Accès depuis le centre d’Avignon à pied ou en bus via Orizo (ligne 5)

2 – La Parisienne : la plus historique

Randonnée la Parisienne à AVignon
le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

La Parisienne était le nom d’un quartier de Cambuisson où fut fondé, au milieu du 19ème siècle, l’une des trois usines des Plâtrières. Ici s’est tenue l’une des plus grandes pages de l’histoire du plâtre locale jusqu’à la fermeture du site en 1966 puis la fusion, six ans plus tard, avec un plus gros poisson : le groupe Lafarge.

Une Promenade sur les berges du Canal de Carpentras

Pour commencer, le parcours épouse le cours agréable du Canal de Carpentras, ouvrage de 170 ans d’âge qui se meut au rythme placide d’un courant constant puisé depuis la Durance. Un chemin plutôt large, façon halage, permet aux promeneurs d’en accompagner la course quelques kilomètres, de pont en pont. Les balises montent ensuite à l’assaut du ravin de la Pouyaque, unique dénivelé véritable d’un parcours qui n’en compte quasiment aucun. L’ombre des chênes habille de noir un large chemin crayeux au bord duquel des chardons bleus explosent en feu d’artifice mauve et violet. Des fossiles de bâti s’aperçoivent qui racontent des histoires d’avant la souveraineté des pins, quand la campagne était habitée et cultivée. Plus loin le raisin pousse à l’abri des regards, côtoyant des oliviers, des cerisiers et les mystérieuses ruines de Rouxel. Un dernier trait d’union avant de rejoindre la grande piste descendant depuis Piègros et qui ramène déjà au niveau du Pont des Arrayiès.

En pratique

En détail :
– Distance : 6 km
– Dénivelé : 107 m
– Durée : 1h
– Difficulté : facile

3 – L’Islon-Saint-Luc : le plus nature

À la découverte du Bras des Arméniers

L’Islon-Saint-Luc est une minuscule enclave, classée Natura 2000 et ZNIEFF, qui fait tampon entre le vignoble de Châteauneuf-du-Pape et l’île de l’Oiselet duquel elle est séparée par le Bras des Arméniers. Dans cet îlot verdoyant, baigné par des eaux au courant paresseux qui lui confèrent parfois une allure de mangrove, pépient une soixantaine d’espèces d’oiseaux et nagent une vingtaine d’espèces de poissons. On raconte même qu’il est possible d’y apercevoir le castor… Ce qui frappe ici c’est la luxuriance de la couverture végétale. Si l’aulne, le frêne et l’orme champêtre sont cités en tant qu’essences autochtones, c’est principalement la taille des chênes et des peupliers blancs qui impressionne. Le tour de l’Islon-Saint-Luc emprunte ainsi à ces agréables balades en sous-bois, dont la France se délecte le dimanche après un bon repas de famille. Un bain de Nature dans sa plus simple expression pour oublier les chaudes journées d’été.

Info pratique

Infos pratiques

Le Bras des Arméniers est le fruit d’une patiente restauration achevée en 2015 par la Compagnie Nationale du Rhône. Il est déconnecté du fleuve et alimenté essentiellement par un contre-canal venu de la Meyne. Plusieurs panneaux d’informations racontent cette histoire qui a favorisé le retour d’une biodiversité et d’une continuité écologique.

Randonnée de l'Islon St Luc à Châteauneuf-du-Pape

En pratique

En détail :
– Distance : 3 km
– Dénivelé : 6 m
– Durée : 1h
– Difficulté : très facile

bus

Accès possible en vélo par la Via rhona, depuis Caderousse, Avignon et Sorgues.
En bus depuis Avignon : 902 jusqu’à Sorgues puis 922 jusqu’à Châteauneuf-du-Pape

Trois boucles très faciles à savourer en tout début ou fin de journée et qui démontrent que randonner l’été dans le Vaucluse est possible et agréable. À panacher avec une découverte plus élargie du potentiel touristique du Grand Avignon lors d’une visite à la Cité des Papes.

David Genestal

David Genestal,

Blogueur sur Carnets de Rando