Les ocres, un labyrinthe aux mille couleurs

  • Enfants dans les ocres © LAURIN M. / coll. ADT Vaucluse Tourisme
  • Rustrel © HOCQUEL A. / Coll. ADT Vaucluse Tourisme
  • Musée de l'aventure industrielle  © LAURIN M. / coll. ADT Vaucluse Tourisme
  • Colorado Provencal © HOCQUEL A. / Coll. ADT Vaucluse Tourisme
  • Mines de Bruoux © HOCQUEL A. / Coll. ADT Vaucluse Tourisme
  • Mines de Bruoux © HOCQUEL A. / Coll. ADT Vaucluse Tourisme
Ocres en Provence

Les ocres, le Colorado Provençal façon technicolor

 

La terre est rouge flamboyante, par endroit orangée. Parfois elle tire sur le jaune ou même le vert et avec le soleil couchant, elle vire au violet sombre. Les ocres colorent les paysages du Luberon. Suite au retrait de la mer il y a plusieurs millions d’années, les gisements calcaires accumulés ont été transformés en sable ocreux sous l’effet de pluies diluviennes.

 

L’ocre fut tout d’abord utilisée pour des peintures rupestres, puis fut redécouverte au moment de la Révolution et commercialisée pendant un siècle dans le monde entier pour ses propriétés colorantes inaltérables. Pigment naturel, l'ocre fait aujourd’hui un retour en force, redonnant vie à de nombreuses activités, touchant la peinture, la décoration, la poterie et le bâtiment.