24°
24°
Gorges du Regalon © Verneuil

Les Gorges de Régalon, un canyon sensible à préserver.

En raison de leur difficulté d’accès, les gorges de Régalon sont un des derniers écosystèmes du Petit Luberon peu ou pas profondément modifiés par les humains. La nature y a fait preuve d’ingéniosité depuis des milliers d’années pour s’adapter aux conditions de vie contraignantes. Mais elle n’en demeure pas moins fragile. Afin de protéger ce site exceptionnel et de permettre à la biodiversité de s’y épanouir en toute sérénité, il est important de respecter quelques règles du visiteur responsable.

A retenir

  • Interdiction de fumer
  • Feu interdit
  • Camping et bivouac interdit
  • Zone de silence : rester très discret pour éviter de déranger les différentes espèces d’oiseaux.
  • Remportez vos déchets
  • Ne grimpez pas sur les rochers
  • Accès réservé aux piétons uniquement
  • Ne marchez pas sur les végétaux
  • Cueillette interdite (y compris ramassage de bois mort)
  • Fouille et prélèvements interdits
  • Chiens non autorisés
Gorges du Regalon

En cas de pluie ou de présence d’eau dans le ruisseau

Ne vous engagez pas dans les Gorges

Le parcours est difficile : nombreux ressauts rocheux nécessitant l’usage des mains. La roche est usée et glissante.
La visite des Gorges est déconseillée aux jeunes enfants, aux personnes ayant des difficultés à se mouvoir et aux personnes mal chaussées.
Aucune intervention humaine portant sur la sécurité n’est réalisée.
Vous êtes dans un site naturel qui, à ce titre, présente des risques.

Accès aux massifs forestiers

L’accès et la circulation dans les massifs forestiers du Vaucluse sont règlementés pour votre sécurité et la préservation des sites sensibles au feu de forêt

RISQUE INCENDIE : REGLEMENTATION ET RESTRICTIONS
Chaque année, à partir du 15 juin, l’accès à certains massifs forestiers est réglementé en fonction des conditions météorologiques et du risque incendie.

Pour connaître le niveau de risque incendie du jour, composez le 04 28 31 77 11
ou rendez-vous sur www.risque-prevention-incendie.fr/vaucluse



BIVOUAC ET CAMPING SAUVAGE
Le bivouac et le camping sauvage sont interdits du 1er juillet au 15 septembre dans les massifs forestiers du Vaucluse.

Ecogardes

Gorges du Régalon

Régalon, site classé de la Réserve Naturelle Géologique du Luberon

Les gorges de Régalon sont creusées dans les calcaires massifs du Petit Luberon. A la fin de l’ère tertiaire, il y a environ 6 millions d’années, l’abaissement du niveau de la mer Méditerranée, conjugué au soulèvement du Luberon, a provoqué l’enfoncement progressif des rivières. Ainsi est né le canyon de Régalon, spectaculaire entaille creusée par un petit cours d’eau.
A partir de 5,3 millions d’années, son niveau étant remonté, la mer occupe le canyon. Elle y laisse comme uniques témoins deux petits lambeaux de sables conservés à l’abri, dans deux grottes, à 600 mètres de l’entrée des gorges.
L’ensemble des gorges est protégé par la Réserve naturelle nationale géologique du Luberon : il est interdit d’extraire et de ramasser les roches et les fossiles.
Décret ministériel n° 87 – 827 du 16 septembre 1987.

Une biodiversité à protéger

Une faune variée et d’une grande richesse, notamment ornithologique, vit dans ce cadre d’exception.  

Les parois et les cavités offrent des gîtes favorables à la nidification de plusieurs espèces d’oiseaux, certaines classées “en danger” sur la liste rouge nationale des espèces menacées. Toutes ces espèces sont sensibles aux bruits, aux cris et aux dérangements. Les perturbations répétées engendrent des échecs de reproduction lourds de conséquence. On trouve aussi dans cette étroiture, certains des plus gros lierres de France pouvant montrer un tronc de soixante centimètres de diamètre et des buis remarquables.
Les gorges de Régalon sont inclues dans la Réserve Biologique Domaniale du Petit Luberon, gérée par l’ONF, afin d’en protéger les habitats et les espèces remarquables.
Les Gorges de Régalon font partie de la Réserve biologique domaniale du Petit Luberon, gérée par l’Office National des Forêts, afin d’en protéger les habitats et les espèces remarquables.

Lezard