19°
16°
Musée d’Histoire Jean Garcin 39-45 © Hocquel

Musée Jean-Garcin 39-45

Au fil de la seconde guerre mondiale

Depuis 30 ans, le Musée d’Histoire Jean Garcin 39-45 place le visiteur dans le quotidien de l’époque. Scènes d’intérieurs, ambiance des rues durant cette période charnière de l’Histoire, le Musée recrée un tableau réaliste à travers une scénographie muséale totalement immersive et un fonds documentaire de 1 400 pièces. De la France de l’ombre à la France insurgée, on parcourt l’histoire de notre pays vers sa liberté retrouvée.

Durée :

2 heures

Budget :

de 4€ à 7€

Type :

Visite

Une scénographie au service de la réalité historique

Sur une scénographie de Willy Holt, plusieurs intérieurs avec des meubles d’époque sont reconstitués dès l’entrée. Tour à tour, une salle de classe, un logement et une épicerie marquée par la pénurie nous plongent dans l’atmosphère du quotidien des Français durant la Seconde Guerre mondiale. En fond sonore, le grésillement des bandes audios rajoute à l’ambiance. C’est émouvant de penser que ces objets, aujourd’hui désuets, accompagnaient ceux qui ont vécu les bombardements. Comme eux, ils ont connu la guerre…

Parallèlement, la propagande et le culte de la personnalité autour du Maréchal Pétain s’immiscent partout (dans les programmes scolaires, les leçons de choses) jusqu’à devenir omniprésents avec les affiches du Commissariat général à la famille vantant le triptyque Travail – Famille – Patrie.

Hall du musée d'Histoire Jean Garcin
le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

A l’époque, certaines montagnes ont été rebaptisées au nom du Maréchal Pétain, et son portrait militaire a même remplacé le buste de Marianne.

Radio de la résistance au musée d'Histoire Jean Garcin

Un quotidien bridé, des idées pour s’adapter

Quand la difficulté développe l’inventivité

Réquisitionnés pour l’effort de guerre, les carburants, les matières premières et les vêtements manquent. Les tissus et le cuir disparaissent de la circulation. Le simili, les pantalons en fibres de bois et de genêts les remplacent. Et c’est la naissance des tutos et des 1ers DIY comme les recettes aux épluchures ou comment cuisiner sans viande ?

Passionnée, notre guide attire notre attention sur la confection d’objets plus inventifs les uns que les autres : un collier géant de bouchons de liège en guise de chambre à air, le moteur à gazogène (ancêtre du moteur hybride)… Dans un autre décor, elle nous fait remarquer la pauvreté des portions alimentaires journalières et la gamme des ersatz en tout genre (bois, farine, …).

Coup de coeur

Coup de cœur

Ola pour le « Filpas » !
Un crayon permettant de tracer directement sur la jambe des femmes, la couture arrière du collant.  L’illusion de porter des bas était presque parfaite s’il ne pleuvait pas !

Vitrine au musée de la résistance de Fontaine-de-Vaucluse

L’enfer de la guerre et la Libération

Plus on avance, plus on pénètre dans la noirceur de la guerre. A grand renfort d’images et de symboles, les idées sombres de l’ennemi tentent de s’imposer par la culture de la haine et des campagnes de propagande à charge. Mais cela reste sans compter les maquisards et la presse clandestine. L’Histoire se poursuit au 1er étage avec le couloir de la déportation et l’organisation de la résistance en Vaucluse. Avant d’identifier les héros locaux, le passage au milieu des visages hagards des déportés et de toutes ces vies volées est particulièrement difficile. Plus classique, cette étape du parcours revient habilement sur la résolution du conflit et ses épisodes dans le département.

Affichage sur le maquis
le saviez-vous ?

Le saviez-vous ?

La Libération a été précédée du bombardement d’Avignon par les alliés pour freiner les Allemands.

Affiche au musée d'Histoire Jean Garcin

Art durant la guerre et exposition temporaire

L’ art et la littérature durant la guerre s’exposent au 2ème étage où l’on retrouve, entre autres,  des manuscrits de Picasso, Matisse et René Char.

Ce même étage accueille aussi régulièrement des expositions temporaires, comme celle sur la naissance du Département de Vaucluse et la Révolution française jusqu’au 19 septembre 2021.

Affichage au musée de la résistance
le saviez-vous ?

A découvrir aussi à Fontaines-de-Vaucluse

Le musée-bibliothèque François Pétrarque installé sur la rive gauche de la Sorgue, sur l’emplacement supposé qu’occupait la maison du poète au 14e siècle.

Escaliers au musée de la résistance