18°
18°
Lourmarin @ Hocquel

Escapade Bohême

Ou l’art de flâner en Luberon

Lourmarin, cœur de Provence

Parmi les plus beaux villages de France, Lourmarin est un hymne à la douceur provençale et à l’esthétisme en plein cœur du Luberon. Son château serait même « La Villa Medicis » de Provence. Sur la route des Vaudois, il s’impose comme l’une des étapes incontournables à laquelle ont succombé Albert Camus et Henri Bosco.

Bienvenue dans ce petit bourg à l’esprit bohème.

Durée :

1 jour

Budget :

de 15€ à 50€

Type :

Balade

Parking :

gratuit

UNE PERCÉE FLUIDE DANS UN ÉCRIN DE VERDURE

Impression de liberté dès les premiers km

Sinueuse, la route de Bonnieux vers Lourmarin m’entraîne dans les virages d’une combe longeant les chênes, entre petit et grand Luberon. Historiquement emprunté par les Vaudois, l’itinéraire se fraie un passage dans le massif, sa végétation dense et ses murs de calcaire.
L’effet d’immersion est là. Cette route me rappelle un peu celle entre Gap et Grenoble.

Avis aux amateurs de moto, c’est un terrain idéal pour une belle balade !

Le saviez-vous ?

Le massif du Luberon est une frontière naturelle entre les villages remarquables de Lacoste, Ménerbes, Bonnieux d’un côté et Lourmarin, Cadenet, Vaugines de l’autre.
Un vrai spot photos…

Route de Bonnieux vers Lourmarin ©VERNEUIL T

Vidéo

Flânerie à Lourmarin

VILLAGE EN VUE

A l’approche du village, je longe des champs de verdure, d’oliviers et des vignobles. Pas de doute, je suis bien Provence.
Le tableau est parfait, avec en surplomb l’horloge du village sur le beffroi central à partir duquel ses rues étroites s’enchaînent en colimaçon. Ce bourg est construit comme un escargot, tout en rondeur avec son entrelacs de ruelles propices à la rêverie.

Me voilà bientôt arrivée…

Lourmarin ©VERNEUIL T

Le saviez-vous ?

Le beffroi date du XVIIe siècle et repose sur la base d’une ancienne fortification médiévale.
Comme il ressemble aux anciennes boîtes suspendues dans les cuisines, on l’appelle aussi « boîte à sel ».

Lourmarin ©HOCQUEL A

Où se garer ?

A proximité du Château !

Il y a des places gratuites sur le parking du petit hameau des Bastides. Ce dernier est immanquable car il est situé au pied du château du village face à un grand espace vert où des ânes ont élu domicile.
Habitués aux visites, certains plus curieux viendront même quémander une pomme ou autre gourmandise.

Ânes devant le château de Lourmarin ©HOCQUEL A

Dites Madame, vous n’auriez pas une petite pomme ?

EN CHEMIN VERS LE CHÂTEAU DE LOURMARIN

L’une des pépites de Lourmarin est son château, et le chemin pour y accéder.

Il réserve en effet une curieuse découverte : la Fontaine aux 3 masques.
Cette fontaine offre une illusion d’optique avec ses trois têtes sculptées et grimaçantes, devenues barbues de mousse verte et de fougères au fil du temps.
Le fronton est simple mais joli, et j’observe les détails des sculptures, le pavage en galets, en écoutant le doux bruit de l’eau.

A noter

Pour l’écrivain du pays Henri Bosco, ces 3 masques différents représentaient le Rhône, le Luberon et la Durance. Une autre version voit en eux les 3 divinités : Neptune, Apollon et Pan.

Fontaine à Lourmarin ©HOCQUEL A

LE CHÂTEAU DE LOURMARIN, « Villa Medicis de La Provence »

Me voici face au château dont l’entrée est fleurie de grosses jardinières et de treilles. Ce qui frappe en premier lieu, ce sont ses lignes droites, sa tour carrée et la couleur claire de ses pierres.

La bâtisse, qui a traversé les âges, présente une partie médiévale du 12ème siècle et une autre, de style Renaissance sur 3 niveaux. Quelle singularité !

Pour autant, l’ensemble a fière allure et renferme quelques trésors comme son majestueux escalier en pierre en colimaçon à double torsade (un des plus beaux en France) qui n’en finit pas, ou le mobilier d’époque, le sol et les poutres apparentes des grandes salles, dont celle consacrée à divers instruments de musique, venus de Chine, du Japon, du Vietnam.

Château de Lourmarin ©HOCQUEL A

Souvenir

Henri Bosco surnommait le château de Lourmarin « le Cube d’Or », en référence aux couleurs chaudes de ses pierres particulièrement dorées au soleil couchant.

Château de Lourmarin ©HOCQUEL A

AU CŒUR DU CHÂTEAU

Construit en grande partie par les Vaudois qui vinrent y trouver refuge plutôt que dans lequel ils trouvaient refuge, le château est une institution à Lourmarin.

Aujourd’hui, l’ancienne forteresse accueille dans ses murs une résidence d’artistes inspirés par la luminosité et l’atmosphère des lieux, d’où son titre de Villa Médicis de la Provence.

Grâce aux fiches d’information, j’en apprends beaucoup sur une collection de gravures de Piranèse.

Les loggias italiennes dans la partie médiévale du château sont un îlot de fraîcheur, avant d’admirer, depuis la terrasse, la vue sur le village et le bassin orné de nénuphars, de rosiers et de joncs.

Infos pratiques

La visite du château se fait librement ou accompagnée d’un guide qui vous révélera toute l’histoire de cette famille et du village de Lourmarin.
Comptez 2 bonnes heures.

Château de Lourmarin ©HOCQUEL A

UN AMOUR DE VILLAGE TYPIQUEMENT PROVENÇAL

Lourmarin est une carte postale !
Avec ses porches, ses façades claires aux volets bleus, tapissées de plantes grimpantes, ses huit fontaines, le village séduit les âmes artistes qui y ont ouvert nombre de galeries. Tout est paisible… à l’image des chats alanguis au soleil.

Petit tour au marché ! Occasion rêvée de goûter produits et spécialités du coin.
Les couleurs des étals m’emmènent tour à tour vers le rouge appétissant des cerises et des tomates fraîchement cueillies, la verdure des salades, des poivrons et des olives ou le soleil des melons, du safran et des navettes.
Ah oui, parlons-en des navettes ! Leur parfum me met déjà en appétit. A l’anis, au chocolat ou à la traditionnelle fleur d’oranger ?

Lourmarin - vieille porte ©HOCQUEL A
Coup de coeur

Coup de cœur

A Lourmarin, le vendredi c’est jour de marché.
Finalement, je goûte le gibassié, la spécialité sucrée de ce village à huile d’olive. Généreuse !

Lourmarin ©VERNEUIL T

La tombe d’Albert Camus, désarmante de simplicité

Amateurs de littérature, une halte au cimetière de Lourmarin s’impose.

Il se tient un peu à l’écart du village. Je profite à nouveau d’une jolie vue sur le château en chemin.
Là-bas, Camus y repose aux côtés de son ami et voisin Henri Bosco. Séduits par le village, les deux hommes l’avaient adopté. Camus y avait retrouvé les traits de son Algérie natale.
Je suis émue de constater que seul un laurier rose trahit la tombe de l’auteur. Sans ostentation, la dernière demeure de l’écrivain comporte pour épitaphe, un « Albert CAMUS 1913-1960 » directement gravé dans la pierre. Simplicité et liberté. Deux valeurs chères à Camus, reprises jusque dans sa dernière demeure.

Tombe d'Albert Camus

« Toute la dimension camusienne tient à l’élégance de ce dépouillement et aux herbes folles et libres qui courent sur cette pierre tombale »
– berni29

A goûter !

LES DÉJEUNERS SUR L’HERBE D’ANNE-LAURE ET CYRIL

Bowls variés et colorés joliment présentés, livrés où vous voulez 20 km à la ronde de Lourmarin.

Pique-nique & balade à l’ombre des grands arbres

EXPÉRIENCE SENSORIELLE DANS LA FORÊT DES CÈDRES

A 8 km de Lourmarin, la forêt des cèdres de Bonnieux vous offre le parfum de ces augustes conifères.
Air pur + dépaysement + site ombragé = bien-être assuré.

On prend de la hauteur

OUVRAGE MÉDIÉVAL MILITAIRE UNIQUE EN PROVENCE

A 12 km de Lourmarin, le Fort de Buoux campe sur un éperon rocheux au cœur du Parc Naturel Régional du Luberon.

Au bord et dans l’eau

OCÉAN DE FRAÎCHEUR A L’ÉTANG DE LA BONDE

A 18 mn de Lourmarin vers Cadenet, l’étang de la bonde offre baignade, pêche et balade sous les pins dans un cadre arboré.