Quel est le point commun entre le blé de sainte-barbe que l’on plante le 4 décembre, les 13 desserts et les pastorales ? Ce sont toutes des traditions provençales propres à la période de Noël – dite calendale - qui court du 4 décembre jusqu’à la chandeleur. Propices aux contes, recettes et autres créations que l’on se transmet de génération en génération, ces traditions nous apportent toujours de la chaleur au cœur de l’hiver

La crèche provençale

La crèche de Noël et ses santons (petits saints en provençal) sont une tradition forte en Provence.
Chaque année, les personnages de toutes tailles, entrent en scène pour nous conter la vie de nos villages d’autrefois où tous les métiers sont représentés dans leur moindre détail. Le meunier et son âne croisent le rémouleur, le tambourinaire, le berger et son troupeau rencontrent le porteur d’eau, le chiffonnier ou le ramoneur…. dans un décor typiquement provençal où s’agencent maisons et places de village, église, ruelles et fontaines entourées de garrigue, de champs d’oliviers et de lavande.
Aux côtés des personnages de la Nativité, les santons représentent aussi tous les habitants d’un village. Revêtus du costume local, ils illustrent un à un les métiers de l'époque. Comme autant de statuettes minutieusement décorées, ils nous font revivre l’ambiance des hameaux d’antan.

Plus fort encore, des saynètes prennent vie depuis 1844 à l’occasion des pastorales - pièces parlées et chantées dont la plus célèbre revient à Antoine Maurel.
- Le 23 décembre, le très joli village de Séguret s’anime avec sa crèche vivante et La Pastorale. Autre crèche remarquable à découvrir, celle installée dans la chapelle des Corps Saints à Avignon, impressionnante de par son décor, ou à l’Office de Tourisme de Carpentras.
-Le chemin des crèches de Castellet le 15/12 : Les habitants exposent leurs crèches dans les rues du Village, qui s’animent au son des musiciens et du folklore local à compter de 16h. La Provence est donc bien le pays des santonniers, artisans habiles qui façonnent et peignent l’argile ou la faïence pour donner corps aux figurines. Rien d’étonnant à ce que nombre d’entre eux aient décidé d’installer leur atelier en Vaucluse, inspirés par les contes et traditions de notre région.

Voir les crèches et santons

A la rencontre des santonniers

Accordez-vous une halte dans leurs ateliers, c’est un vrai retour en enfance ! Dans le sud Luberon, Daniel Galli est santonnier consacré Meilleur Ouvrier de France, ou encore Jean-Louis Lagnel, Atelier Oustau d'Antan à Jonquerettes.
A Brantes, Véronique réalise des santons d'argiles peints de couleurs chatoyantes, des santons en faïence, des crèches. Mais surtout l’artisan d’art a choisi de faire évoluer l’image traditionnelle du santon en créant une gamme tout en camaïeu de bleus.
A découvrir tous les jours de 10h à 12h30 et 14h30 à 18h30.

Voir les salons de santoniers


Participer à un ateliers créatifs pour les enfants de santon avec un artisan santonnier !


Les 13 desserts

Noël, ce sont aussi les 13 desserts traditionnels en Provence. Symboles de la Cène ou de la renaissance dans la culture païenne, ils s’invitent sur toutes les tables provençales pour notre plus grand régal ! Et représentent une belle occasion de se réunir en famille ou entre amis pour les accommoder, les déguiser et surtout … les déguster.

Noix ou noisettes, figues sèches, amandes et raisons secs que l’on peut habiller de pâte d’amande, on adore la farandole des quatre mendiants emblèmes des quatre ordres religieux qui ont fait vœux de pauvreté. Les dattes, la pâte de coing et la pompe à l'huile trônent en belle place à côté des croquants, biscuits secs et autres sablés au citron, à l’anis … Sans oublier les nougats blancs et noirs, le pain d’épice dont on vous livre ici une recette facile traditionnelle. Et que l’on pourra découper en étoiles à l’aide d’emporte-pièce pour créer des étoiles filantes.

Recette traditionnelle pain d’épice :
- 250 g de farine
- 1 sachet de levure
- 50 g de cassonade brune
- 25 g de beurre
- 20 cl de lait
- 2 clous de girofle
- 3 c. à soupe de miel
- 1 c. à soupe de cannelle en poudre ou quelques oranges confites

Chauffer le lait avec les clous de girofle. Aux 1ers frémissements, baisser le feu. Verser le miel et la cassonade et mélanger jusqu’à ce qu’ils soient dissous. Retirer du feu. A part, mélanger la farine, le sel, la levure et toutes les épices. Beurrer un moule à cake. Retirer les clous de girofle du lait tiédi et le mélanger doucement au reste jusqu’à obtention d’une pâte souple et homogène. Préchauffer le four à th. 5/6 – 160 °C – Cuisson : environ une heure en vérifiant régulièrement avec la lame du couteau.

Confiseries

Chocolats, marrons glacés rentrent dans la ronde accompagnés des clémentines pour réveiller le palais.

On apprécie aussi les fruits confits dont la capitale Apt, se trouve justement en Vaucluse ! Et oui, il est une caverne des fruits confits en Vaucluse : La Maison du fruit confit, entre Lourmarin et Roussillon. C’est un festival de couleurs cristallisés. Rouges, verts, oranges, les fruits confits sont un des 13 desserts traditionnels de Noël.

Bons toute l’année, ils nous régalent aussi durant les fêtes, pensez-y !